Henriette Simon Picker

En 1952, Henriette Simon lance, avec son frère Regi,  sa propre affaire consacrée à la création et fabrication de chaussures pour femmes assorties à leurs sacs et robes. Le concept “Simone Shoes To Match”  - Chaussures assorties aux vêtements, attira immédiatement l’attention du public et des médias. Dans l’édition d’octobre 1952 du magazine MaCall’s, ses chaussures font l’objet d’un article illustré par Andy Warhol, alors âgé de 24 ans  ( page 23 dans l’Album ci-dessus ). Dans les années 60, elle forme l’une des premières compagnies américaines d’importation de chaussures et signe sa propre collection, “Simone Shoes, Made in Italy”


Henriette Simon est née en 1917 dans une famille d’émigrants juifs allemands installée à Jersey City, avec deux autres enfants. En 1928, après une désastreuse aventure financière, le père, William, décide d’abandonner le rêve américain et expatrie sa famille à Berlin où la jeune Henriette recevra un diplôme de le Königin-Luise-Mädchen-Lyzeum (Paul-Natorp-Oberschule) et suivra plus tard les cours de la Lette-Schule.  En 1933, la montée de Hitler force la famille à retourner à NYC, quelques jours seulement avant  l'incendie du Reichstag. La même année, Henriette Simon est embauchée en tant que Designer par le mondialement connu I. Miller Shoes au salaire de 15 $ par semaine - salaire minimum nouvellement imposé en pleine Grande dépression par l'administration de Franklin Delano Roosevelt.  

Et c’est ainsi que débute une carrière de créatrice de chaussure qui durera quarante cinq ans.  Sur les conseils du fameux créateur de chaussure Mabel Julianelli,  Simon quitte I. Miller après deux ans, pour démarrer son propre studio de création installé dans le Marbridge Building sur Herald Square à New York City. Elle créera des modèles pour  des compagnies aussi prestigieuses que  Mademoiselle, Palizzio, D’Antonio, Fox, Selby, Gran Sol, Enna Jetticks Shoes…

En 1983, après s’être retirée de l’univers de la chaussure de mode, elle est invitée à  créer la couverture du numéro de janvier 1983 du Magazine Footwear News, ainsi Art & Design se retrouvent unis dans la vie de Henriette Simon.

Henriette Simon Picker